C’est par où la sortie ?

Depuis la rentrée, je travaille dans un institut pour ados déficients intellectuels. Enfin, ça, c’est la version officielle. Concrètement, cela signifie que :

– Certains ne lisent pas (ne reconnaissent pas les lettres pour quelques uns).
– D’autres parlent très mal.
– Quelques uns ne tiennent pas un stylo.
– La plupart ont des troubles du comportement.
– Certains sont psychotiques.

Bref, un cocktail dyslexie – dysphasie – dyspraxie – troubles psy – troubles attentionnels pas piqué des hannetons comme dit ma belle-mère (de qui tu remarqueras que je ne parle JA-MAIS tellement le sujet est tabou. Un jour, je lui consacrerai un blog entier. P’têt’ même deux, tiens.)

Mon boulot, rappelons-le, ce n’est pas l’animation, ni la garderie, non non non non non. Je suis enseignante. Je dois donc faire travailler ce petit monde, en tout cas les faire progresser dans leurs acquisitions SCOLAIRES.
En clair, pâte à modeler et tours de Kapla ne sont pas censées faire partie de mon paysage pédagogique.

Alors, peut-être vous posez-vous une petite question (que j’appellerais questionnette) :
« Que branles-tu toute la journée, Léonie, puisque vu qu’ils ne lisent pas et n’écrivent pas et ne peuvent prononcer une phrase sans la ponctuer de « merde », « pute », « con » et j’en passe, dis -nous comment que tu te débrouilles pour le progrès du petit peuple? ».
Voui, belle questionnette. Surtout que rassure-toi, mignon petit lecteur (oui, je suis paix et amour aujourd’hui), d’autres ont essayé avant moi (les gamins ont entre 13 et 15 ans), et ne savent toujours pas lire, écrire, voire compter sur leurs doigts pour certains.

AH.

AH.

Au début de ma formation, j’avoue que lorsqu’on me disait : « Oui alors même sans savoir lire tu peux quand même les rendre autonomes pour des apprentissages. Oui, même s’ils n’écrivent pas non plus. Oui, même s’ils ne peuvent pas tracer de figures en géométrie, ni colorier à l’intérieur des traits, ni couper, ni… », j’avais comme qui dirait un goût de sang dans la bouche. Comme une envie de me mettre à aboyer, de sauter par-dessus la table et de lui attaquer la jugulaire à grands coups de dents.

Et puis, j’ai découvert de super logiciels. Un véritable eldorado pédagogique qui me permettrait de proposer des activités de qualité pour mes élèves et les aider à progresser. Par exemple, tu peux faire des cartes heuristiques pour aider les gosses à apprendre des notions même sans savoir lire. Ça ressemble à ça :

source : stylo-rouge-et-crayon-gris.f

source : stylo-rouge-et-crayon-gris.fr

Alors, j’ai bossé. Je maîtrise un peu ces logiciels maintenant. Et me voilà, quelques semaines avant de retourner en classe, en train de programmer une carte sur le thème que nous allons travailler, toute fière de me dire qu’ils repartiront avec un vrai boulot, digne de leur âge, fait par eux, et ce malgré leurs « difficultés ».

J’arrive donc lundi, pleine de mes bonnes et nouvelles résolutions.

Je n’étais pas revenue en classe depuis début décembre. J’avais oublié les papiers dans la cour, les flaques de boue, l’odeur des couloirs (qu’on pourrait sans trop exagérer qualifier de pisse), l’odeur de la classe (indéfinie). Il fait environ 50°C dans la classe (il faisait 13 °C en novembre, de quoi se plaint-on?). Le ménage est fait (sauf le sol, le tableau et les tables).

J’allume mon ordi, je me connecte pour aller télécharger le fameux logiciel.

Après 1h30 de combat, le cheveu hérissé, les ongles rongés et les joues cramoisies, je finis par comprendre que je dois d’abord mettre à jour le logiciel ADAUBE pour pouvoir installer l’objet de ma convoitise. Mais n’étant pas administrateur du poste, cela ne m’est pas possible.

Au moment de la récréation, entre deux séparations de bagarres (j’irai faire pipi dans une autre vie, en attendant je bichonne ma cystite), je chope l’administrateur en question. Je lui demande s’il veut bien faire les mises à jour, et installer le fameux logiciel en salle informatique pour que les élèves puissent tous en profiter.

Visiblement, cela semble compliqué, voire impossible à mettre en oeuvre. En tout cas pas de suite, d’ici 3 ou 4 semaines peut-être. Il est surbooké, bichon.

Le goût de sang revient, accompagné par celui des larmes.

Sache quand même mignon lecteur, qu’il en a été de même pour installer un logiciel de géométrie.

J’ai donc compris comment, si on se laissait aller, on pouvait finir par leur proposer de la merde à base de gommettes (13-15 ans…) et de mandalas-coloriages magiques dans TOUTES les matières en attendant que ça passe.

J’ai également compris, que non, y avait pas moyen que ça se passe comme ça, que je ferais ce qu’il fallait pour obtenir ces putains de logiciels de merde qui existent pour tirer les gosses vers le haut, sont gratuits et bien faits (yeux de iench battu, moue attristée ou décolleté plongeant ?).

J’ai aussi compris que je commence à fatiguer de bosser sans en avoir les moyens, avec mon encre, mes cartouches, mes stylos, mes bouquins, mes clés USB, ma bonne volonté ma bite et mon couteau. A me dire que j’ai vraiment l’impression de faire de l’humanitaire et pas de l’enseignement tellement les moyens ne sont pas mis pour l’éducation, que j’entends parler de tablettes et de TBI ailleurs mais qu’ici on n’a même pas les moyens d’avoir une personne qui te nettoie les chiottes plus de deux fois par semaine (rappel : ados + handicap psychique = pisse partout sur les murs) et qu’on finit, avec toutes ces conneries par handicaper encore plus des gamins qui le sont déjà suffisamment.

C’est quand le mouvement?

Publicités

11 réflexions sur “C’est par où la sortie ?

  1. Je fais les mêmes constats que toi dans mon quotidien et ça me donne souvent envie de péter la gueule à tous ces connards qui ne se bougent pas le cul pour des gens dont ils se foutent.
    Putain que c’est rageant !!!
    Courage.. On y arrivera !!!

    J'aime

  2. c’est souvent la cata quand il s’agit de classe spé, nan? Parfois, au sein de la même école, tu constates qu’il y a 2 poids 2 mesures….moyen, moyen….
    Bref, sinon, pour le mapping et tous les dys’,j’aime bien suivre http://www.fantadys.com; tu connais aussi je suppose?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s