Tuto qui pique : la glue galactique intersidérale

Aujourd’hui, je pense à tous les glandeurs qui sont en vacances. Et aussi parce que j’ai un peu pitié de ceux qui pendant les « vacances » gardent leurs mouflets, je vous colle donc une petite activité-pète-sa-mère de derrière les fagots, avec tuto.

Y’a du service ou y’en a pas, hein ?

Donc, tuto disais-je, que si jamais tu le suis à la LETTRE, toi aussi tu t’éclateras et tu fabriqueras une glue fantastique et collante, qui ressemblera à ça :

IMAG0416

Quoi, ça te fait pas rêver une glue intergalactique so fun ?

ÉTAPE 1
Fais-toi chier à trouver des ingrédients chelous comme de la colle d’école blanche (missionne ton mouflet, y’en a des pleins placards chez la maîtresse), de l’amidon liquide Sta-Flo, des colorants alimentaires et des paillettes. Et surtout : plein de Sopalin (appelé également Soupala).
Et prends-toi-y à l’avance, hein, prévois un bon mois (oui, finalement pour les vacances de février, c’est mort).

ÉTAPE 2
Mets la colle dans un bol. Et aussi un peu autour, histoire que ça colle bien sur ta jolie table de cuisine en bois que tu as chiné la peau du sboub l’été dernier.
Ah, et essuie avec du Soupala.
Enjoy le joli collage.

ÉTAPE 3
Mets du colorant et des paillettes, et mélange. Tu vas voir : les paillettes vont vite se mélanger et tu ne les verras plus. C’est magique. Alors tu pourras en remettre des caisses, mais le mélange ne sera JAMAIS pailleté.

IMAG0406

Tu les vois les paillettes là?

Nan mais c’est bon, lâche l’affaire, on t’a dit que ça marchait pas.

ÉTAPE 4
À ce stade, tu peux essayer de faire des spirales de couleur dans un saladier. Les couleurs se mélangent ? Parfait, c’est raté.

Chambourcy, oh oui.

Chambourcy, oh oui.

ÉTAPE 5
Ajoute ensuite l’amidon liquide. SI tu as gardé tes couleurs séparées, renverse tout l’amidon d’un coup et mélange un peu.
C’est très liquide et ça ne glue pas ? Parfait, c’est raté.
Pour les autres bols, essaie d’incorporer petit à petit. Tu mets une micro cuillère de truc, et puis tu mélanges environ 30 minutes.
Recommence 12 fois, ça commence à s’épaissir. Demande à ton mouflet de remuer un peu lui aussi, là, nanméo.

ÉTAPE 5
Donc là, ça commence toujours à s’épaissir.

ÉTAPE 6
Et là, ça commence toujours à s’épaissir. Bon, essaie avec les mains, oui, comme si tu pétrissais un bon pain frais avant de l’enfourner.
Ça colle grave ? Parfait, c’est raté.
Tu peux continuer à pouchtrougner avec ton mouflet, il adore ce liquide frais et coloré.

C'est doux et frais.

C’est doux et frais.

ÉTAPE 7
Ça fait deux heures et demi que ty’y es ? C’est toujours aussi liquide ? Pas de paillettes à l’horizon ? Ni de glue superbement magique ? C’est bon, tu peux tout arrêter, c’est parfait, c’est raté.

IMAG0414

Remarque, perdu pour perdu, tu peux essayer d’en faire un masque.

ÉTAPE 8 (à sauter pour les écolos)
Fous tout ça dans l’évier, un bon coup d’eau chaude et c’est terminé. Bon courage pour le ménage. Et la manucure.

IMAG0407

Une semaine de doigts verts.

De rien, à ton service.

La vraie recette est . Et si j’ai mis en ligne ce TUTOKIPUDUCU, c’est parce que je l’ai ratée, la vraie recette. Putain.

9 réflexions sur “Tuto qui pique : la glue galactique intersidérale

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s