B comme …

Bûche : sens 1 : pièce de bois que l’on dépose dans l’antre de la cheminée dans le but de nourrir celle-ci . Ladite cheminée  nous remercie en dégageant dans la pièce une douce chaleur et une apaisante et romantique odeur de bois qui cuit .
Exemple : elle déposa la bûche au coeur de la cheminée et referma la porte . Aussitôt , les flammes crépitèrent . Elle se retourna , le dévora des yeux , et d’un coup de menton lui désigna la peau de bête qui les attendait , accueillante , dans un coin de la pièce . Alors…hum.

Sens 2 : mets plus ou moins délicieux , et donc plus ou moins dégueulasse , que l’on  dégueule déguste pour « les fêtes » . Exemple : bûche au marrons , bûche glacée , « un peu de bûche , elle est légère ? » , bûche au caramel , bûchettes , bûche à la crème pâtissière (burp)…

Sens 3 : mot qu’utilisent certains enfants , souvent mâles , pour se qualifier après avoir accompli un exploit dont ils sont extrêêêêêmement fiers .
Exemple : « Putain ! Chuis trop une BÛCHE ! T’as vu comment je l’ai rentré çui-là ! » (pour les non-avertis , la scène se déroule sur un terrain de foot). Léonie

Sens 4 : anciens présidents des Younaïteud Staitss of América, George et George Dobeulyou. (ajout exemplaire de Papaherisson que je remercie).

Sens 5 : gadin, gamelle, grosse chute. Exemple : « Il s’est pris une sacrée bûche! ». Kokechic

Publicités

Le défi du 10 octobre

Salut les gens,

alors comme je vous vois déprimer un peu, traîner la savate vers ce week-end pluvieux (mais en même temps, on n’a pas envie d’être lundi) avec pluie, gosses excités, et cris perçants (enfin sauf les privilégiés de la garde alternée, mon mode de vie idéal…faut que j’en parle au Déou), je vous propose de vous amuser un peu en participant activement au Dico qui Pique (pour les nouvelles, le voici).

Contrainte : soyez piquant(e), drôle, fracassant(e), touchant(e). Bref, c’est VOTRE définition qui m’intéresse…pour le reste y’a Robavert.

Voici les mots à définir en ce 10 Octobre 2014

– Chocolat
– Talons
– Noël
– Pute ou putain

Plusieurs possibilités pour transmettre ta définition : soit par mail lachroniquequipique@free.fr, soit sur la page FB du blog, en commentaire.

A ton cerveau!

E comme…

Enfant : sens 1 : élément agité qui casse, tâche, crie, vomit, bave, lèche (le sol, les vitres, et bien d’autres lieux bien plus sales), joue, saute, court, glisse, se gamelle, gémit, aime, embrasse, serre, se passionne. Exemple : « Rôooooooo ! Désolée, j’ai cassé un verre de coca dans le salon après en avoir mis partout sur le canapé ! J’te juuuuuuuuure !!! J’ai pas fait exprès !!! Aaaaaaaaaahhhhhh !!!!!!!!  (pleurs, hurlements, hoquets, vomi pour montrer à quel point c’est pas exprès, bave en pleurant, puis retour au calme). Miam, c’est bon les larmes, je m’auto-lèche. On joue au chien? Viens on disait qu’on sautait pour s’entraîner et après on faisait des glissades. Aïïïe!!! Chuis tombée ! Hiiiinnnnnnnnnn…..Je veux mon doudouuuuuuuuu….Oh, je t’aime mon doudou, smack, smack, smack, câlin serré (doudou étranglé, mort). Je t’aimerai jusqu’à la mort. »

Sens 2 : source d’inspiration numéro 1 pour la blogosphère. Également appelé : nanfant, môme, minus, bébé-presque-tout-neuf, grumeaunainLéonie

L comme …

Lapsus : mot qui consiste à exprimer autre chose que ce que vous aviez prévu d’exprimer, notamment en substituant à un terme attendu un autre mot. Le lapsus et sa copine la honte font souvent la paire. Exemple: lors d’une virée aux sanitaires accompagné de mon rouleau de PQ (les joies du camping…) je me fais gentiment interpeller par mon voisin de tente avec qui j’échange courtoisement (les fesses serrées) sur les nuisances sonores des campings alentours et à qui je dis « vous avez raison c’est une véritable cacaphonie »…L comme La honte. Christophe

R comme…

Ramasse-miettes : sens 1 : petite pelle accompagnant une petite balayette permettant de récupérer les saletés qui trainent par terre. sens 2 : joueur de scrabble qui attend que les autres ouvrent le jeu pour piquer la place des triples avec des mots de merde. sens 3 : pote qui, tel un renard des surfaces, attend que ses copains larguent une fille pour la pécho. Oliv’

B comme…

Bah, c’est ballot : expression courante et familière pour qualifier un comique de situation, qui reste moyennement drôle, somme toute. Exemple : mettre tout son cœur à sauver un petit lérot abandonné, une espèce en voie de disparition. Le recueillir, le soigner devant les enfants émerveillés. Et l’assassiner brutalement d’une erreur de manipulation, devant les mêmes enfants horrifiés. Bah, c’est ballot! Nicole, auteure du blog moitimothee.